Comment guider une personne non-voyante

  • Parlez à la personne non-voyante (ou malvoyante) en se présentant :  “Bonjour, je m’appelle…”. Ceci lui permet de vous « localiser ».
  • Proposez votre aide en disant : ”Je vais vous donnez mon bras pour vous accompagner à … Est ce que vous préférez être à droite ou à gauche ?”. Pour les personnes qui se déplacent à l’aide d’une canne blanche, il faut se mettre au côté opposé de la main qui tient la canne.
  • N’imposez pas votre aide si la personne non-voyante la refuse, c’est qu’elle n’en a pas forcément besoin.
  • Offrez votre bras à la personne non-voyante qui devrait le tenir juste au-dessus du coude avec ses doigts à l’intérieur et son pouce à l’extérieur. Gardez votre bras près de votre corps afin que la personne guidée puisse détecter vos mouvements. Les enfants qui sont très jeunes devraient tenir votre poignet ou vos doigts. Les enfants plus âgés peuvent tenir votre bras.
  • Vous devez marcher une demi-longueur d’avance sur la personne guidée qui doit être un peu derrière vous afin que son épaule soit en ligne derrière la vôtre.
  • Essayez d’éviter les sols inégaux et marchez à une vitesse normale.
  • Parlez à la personne guidée et donnez les renseignements sur l’endroit où vous êtes. Il est recommandé que le guide décrive le plus souvent possible l’environnement dans lequel il se déplace avec le non-voyant car cela lui permet de mieux se situer d’une part et de mieux pouvoir se déplacer la prochaine fois dans la même zone tout seul.
  • Passage étroit : en passant dans un espace étroit, faîtes le savoir à la personne. Déplacez votre bras de guidage en diagonal dans votre dos pour que la personne se déplace derrière vous hors de danger.
  • Les portes : Quand vous arrivez devant une porte, déposez lui sa main sur le poignet, puis, indiquez si le sens d’ouverture est à l’extérieur ou à l’intérieur. La personne doit alors prendre ses dispositions afin que vous puissiez passer tous les deux par la porte qui se fermera derrière vous. De même pour la porte d’une voiture, la personne non-voyante doit l’ouvrir elle-même juste en lui positionnant la main sur la poignée.
  • Les escaliers : Dites à la personne non-voyante quand on s’approche des escaliers et dites si elles vont vers le haut ou vers le bas. Si possible, la personne non-voyante doit être du côté de la rampe. Montez sur la première marche et attendez un instant, la personne sentira le changement du mouvement du bras. Avec l’expérience, les personnes guidées n’ont plus besoin d’instructions parlées pour deviner le sens des escaliers.
  • Pour les escaliers ou les trottoirs, il faut les prendre en face et non pas en oblique, pour éviter une éventuelle chute de la personne guidée.
  • Quand vous aidez une personne non-voyante pour trouver un siège, guidez sa main sur le dossier de la chaise. La personne devrait alors être en mesure de reconnaître la position du siège pour s’asseoir. N’appuyez pas sur le dos, l’épaule et ne tirez pas la personne non-voyante par le bras vers le bas pour la faire asseoir.
  • Dans le cas d’un fauteuil, mettez la main de la personne sur l’accoudoir du fauteuil ou placez la personne perpendiculairement en lui posant la main sur l’endroit où elle doit s’asseoir.
  • Au cas où la position habituelle d’objet change, il faut en avertir la personne non-voyante.
  • Si vous voulez poser une question à une personne non-voyante faites le directement à la personne elle-même et non pas à ceux qui l’accompagne ou à son guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>